Le Groupe Bernard Tapie renonce au rachat de Full Tilt Poker

Alors que la reprise de l’opérateur de poker Full Tilt par le Groupe Bernard Tapie (GBT) semblait acquise, un communiqué a été publié ce mardi 24 avril, annonçant que le Groupe renonçait au rachat.

« Le Groupe Bernard Tapie a le regret d’annoncer qu’après sept mois de travail intensif, nos efforts pour obtenir l’approbation finale du ministère de la Justice des États-Unis quant au contrat d’acquisition des actifs de Full Tilt Poker (FTP) ont abouti à un échec. »

Deux problèmes majeurs

D’après le communiqué, le Groupe proposait un plan qui aurait permis la restitution immédiate des fonds des joueurs et leur retrait au fil du temps, en fonction du montant du solde du joueur et de l’activité de ce dernier au redémarrage du site. À terme, tous les joueurs auraient été en mesure de retirer leurs fonds, quelle que soit leur participation sur le site. Dès le premier jour, 94,9 % des joueurs à travers le monde auraient été remboursés.

Mais au dernier moment, le ministère de la Justice a exigé un remboursement et un droit de retrait pour tous les joueurs dans les 90 jours.

Des complications légales ont également fait obstacle au bon déroulement de la reprise. En effet, les actifs principaux de FTP se trouvant hors des États-Unis, la justice américaine n’est pas en mesure de se prononcer sur leur confiscation et un tribunal du pays où résident ces actifs pourrait considérer cette confiscation comme une « transaction frauduleuse ».

Risque considérable donc au regard du prix de rachat s’élevant à 80 millions de dollars américains et de la substantielle quantité des liquidités nécessaires au redémarrage du site.

Une reprise par PokerStars ?

Des employés espéraient conserver leur emploi. Des joueurs espéraient récupérer leurs fonds. La communauté du jeu en ligne espérait la reprise de FTP.

Aussi, le GBT déclare ne pas vouloir s’en tenir là et mettre à exécution son propre plan d’action si aucune solution concrète et légalement viable n’est trouvée dans les jours prochains pour rembourser les joueurs et sauver les emplois des travailleurs.

D’après la presse, le ministère de la Justice aurait trouvé un accord avec PokerStars sur la reprise des actifs de FTP, annonce le GBT. Le Groupe, bien que regrettant le renforcement de la position déjà dominante sur le marché d’un acteur tel que PokerStars, déclare que leur but premier a toujours été le remboursement des joueurs et que, si cette transaction y aboutissait, il se réjouissait pour les joueurs.

Le soir même, Alexandre Dreyfus, P.-D.G. de ChiliPoker, tweetait que PokerStars achetait Full Tilt pour 750 millions de dollars. L’information est cependant à prendre au conditionnel car PokerStars n’a encore fait aucune déclaration à ce propos et il pourrait très bien ne s’agir que d’une rumeur.

Affaire à suivre, donc…

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Meilleurs casinos en ligne
Win Palace CasinoWin Palace Casino
Articles populaires