Sportingbet et le Marché Français

Parlant à EGR la semaine dernière, Kim Wilkinson, directeur financier chez Sportingbet plc a révélé que l'entrée du groupe sur le marché français a été retardée une fois de plus, malgré l'annonce récente de son partenariat avec les journaux Le Monde et L'Express. Wilkinson a déclaré que les partenariats business to business avec les deux entreprises des médias françaises pourraient ne pas porter des fruits si le projet n'arrive pas à être profitable dans le marché récemment libéralisé mais hautement taxé et hautement compétitif.

Les intentions de Sportingbet

"Notre intention actuelle est de rentrer dans le marché en tant que consommateur business to business, nous ne cherchons pas un partenariat," Wilkinson a expliqué à EGR. "En ce moment nous attendons avec [les deux entreprises] afin de voir ce qui se passe dans le marché. A un moment nous allons devoir décider si nous entrons sur ce marché, ou il faudra retarder d'encore deux ans, et à ce moment là ce sera à Le Monde et à L'Express de réévaluer leurs positions."

Wilkinson a déclaré que la conformité technologique de Sportingbet avec les exigences du régulateur français ARJEL sera complétée a la fin du premier trimestre de 2011, mais que la demande de licence dépendra de la viabilité commerciale des opérations.

"Nous comprenons la taxe, et nous pensons comprendre les frais pour la licence; tout est question de ce qui sera remis aux consommateurs et des pertes de nos compétiteurs," a-t-il dit.

L'interview de EGR avec Sportingbet suit l'annonce la semaine dernière que Unibet se méfie du marché français sur un niveau 'business to consumer', et n' pas fait de demande de licence.
Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Meilleurs casinos en ligne
Win Palace CasinoWin Palace Casino
Articles populaires